Projets         Informations         Contact



Xavier Montoy











Xavier Montoy est designer, formé à l’École Boulle et à l’ENSCI les ateliers.
Après avoir mené des projets principalement orientés sur la bio-fabrication mêlant le design et la recherche scientifique (en partenariat avec l’Institut Pasteur & le MIT notamment) sa démarche artistique s'oriente désormais sur les rapports entre nature et artifice en questionnant la vision anthropocentrée que l’humain exerce sur le monde vivant.

Sa pratique est un assemblage de savoir-faire singuliers appris auprès de maîtres (kintzugi, galvanoplastie), de techniques personnelles inventées
(dessin à l'or, sertissages sculptés, matières iridescentes), et d'hybridations des mediums numériques.

Les créations de Xavier ont été présentées
à Wanted Design Brooklyn en 2017 et à la Triennale de Milan Broken Nature en 2019. Notamment lauréat "médaille d'or" du concours international iGEM (international Engineered Machine Competition), organisé par le MIT en 2017 et du Braun Prize, design for what matters en 2019, il est reconnu pour son savoir-faire d'exception par la Michelangelo Foundation en 2023.





Matière





Fabriquer une matière précieuse à partir d'élytres, c'est à dire des carapaces d'insectes, soulève des questions légitimes. La première, essentielle : d'où proviennent-elles ?

Sternocera aequisignata est une espèce de coléoptère endémique d'Asie du sud-est, particulièrement répandue dans le nord-est de la Thaïlande. Cette espèce possède un cycle de vie pouvant prendre jusqu’à deux ans pour se compléter. Paradoxalement, leur vie adulte est très courte : la période mature, vécue à la surface, dure de deux à quatre semaines. C'est à ce moment que l'espèce se reproduit, avant de mourir.
Seulement une fois par an, entre septembre et octobre, les villageois locaux ramassent, sur le sol des forêts, ces insectes dont le cycle de vie a pris fin. Ils récoltent et trient les élytres, ainsi conscients de l'existence fugace de ces insectes, et de cette boucle qui continuera l’année suivante.